Revue de presse du 12 octobre 2023

  • 0
  • 87 views

Amis et fidèles internautes de la revue de presse éducative, bonjour !

L’enseignement de la langue de Molière dans le sous-secteur de l’enseignement secondaire fait de diverses fortunes. L’hebdomadaire Educ’Action, à travers une enquête réalisée et publiée dans sa parution N° 511, affiche en manchette : « Enseignement du français dans le Secondaire : Une baisse de niveau déplorée chez les élèves ». Il se dégage que les apprenants ont du mal à faire des accords et usage des figures de styles. Si l’usage de la langue française s’avère difficile pour les apprenants, d’autres, autrefois apprenants, en ont appris au point de gagner le prix Nobel de la littérature. Educ’Action, sous la plume de mon confrère Adjéi Kponon, rapportant ainsi les prix Nobel de l’année 2023 constate et titre à la page 10 : « Récompenses scientifiques en 2023 : L’Afrique absente des prix Nobel ». Dans son article, il publie la liste des africains ayant gagné les prix Nobel. Pendant que certains travaillent pour gagner des prix Nobel, d’autres s’arrogent la palme de la corruption, notamment dans l’enseignement secondaire. Les transferts numériques et réinscription dans l’enseignement secondaire souffrent de rançonnement malgré les incessants rappels à l’endroit des chefs d’établissements. Le quotidien Le Potentiel publie sur son site : « Transfert numériques et réinscription dans l’enseignement secondaire : Alerte des autorités sur le rançonnement, aucun frais à payer ». Le quotidien indique que certains chefs d’établissements continuent de réclamer de l’argent pour opérer les transferts numériques EducMaster et les réinscriptions des apprenants. Ce n’est pas seulement au secondaire qu’on note des enseignants indélicats. Au primaire, un instituteur de CI n’est plus libre de ses mouvements. Il écope de 24 mois d’emprisonnement dont 06 fermes pour avoir empocher des frais de scolarité et d’achat de cahiers d’activités qu’il aurait collectés auprès de certains parents. Le site d’information Legrandmono fait savoir : « Abomey-Calavi : un enseignant condamné pour détournement des frais de scolarité et d’achat de cahiers d’activité »

Restons toujours dans l’Atlantique pour renseigner sur la moisson de la Direction Départementale des Enseignements Maternel et Primaire de l’Atlantique après une mission de contrôle déployée dans ce département. On retient sur le site d’information du quotidien Le Matinal : « Département de l’Atlantique : Des écoles privées opèrent dans l’illégalité ». Sous la coupole de son directeur Codjo Camille Tchiakpè, la mission de contrôle a remarqué qu’un certain nombre d’établissements privés des enseignements maternel et primaire exercent sans l’autorisation du ministère de tutelle.

Intéressons-nous à présent à l’amélioration de la qualité de l’offre éducative dans le Littoral. La dictée, autrefois mise en veilleuse, s’invite autrement dans les classes de CM1 et CM2 du département du Littoral. C’est une décision de Alphonsine Gansa, directrice départementale des Enseignements maternel et primaire du Littoral, à travers un communiqué en date du 19 septembre 2023. Le quotidien La boussole affiche en manchette de sa livraison du jeudi 12 octobre 2023 : « Enseignement de qualité au cours primaire : Les écoles publiques et privées du Littoral renouent avec la dictée matinale ». Par contre, l’amélioration de la qualité de l’offre éducative est à rudes épreuves dans le département de l’Atacora, en particulier à l’EPP Kaobagou à Kérou. Au CI, c’est la massification des écoliers, âmes innocentes qui sape les efforts du directeur Sarè Soulé Méré. « Surpeuplement de l’EPP Kaobagou à Kérou : 236 écoliers dans une seule classe, comme à Missérété », déplore le quotidien Daabaaru dans sa livraison du jeudi 12 octobre.

Hors de nos frontières, retenons qu’au Togo des vidéos d’apprenants présentant des difficultés d’articulation et de prononciation pendant la déclamation de poèmes scolaires sont diffusées sur les réseaux sociaux. Cet état de chose n’est pas du goût du ministre Dodzi Komla Kokoroko. « Diffusion de vidéos impliquant des élèves : Le Ministre Kokoroko met en garde », peut-on lire sur le site d’information de Afrikahabari.com.

C’est ici que prend fin votre revue de presse. Merci de l’avoir suivie. A très vite !

Enock GUIDJIME

Revue de presse du 19 octobre 2023
Prev Post Revue de presse du 19 octobre 2023
Revue de presse du 4 octobre 2023
Next Post Revue de presse du 4 octobre 2023

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *