Round 7 des travaux de recherche de Afrobaromètre au Bénin : Les résultats sur les changements climatiques et la pauvreté disséminés

  • 0
  • 31 views

Les conditions climatiques n’ont pas favorisé une production agricole conséquente et la pauvreté s’est accrue au cours de la décennie écoulée au Bénin. C’est ce que révèlent les résultats de la septième série d’enquête de Afrobaromètre, présentés aux décideurs politiques et acteurs de la société civile, le jeudi 16 Mars 2017, au Chant d’oiseau à Cotonou.

La proportion de citoyens confrontés au manque de nourriture, reste élevée et la plupart des béninois, surtout les pauvres désapprouvent la politique en matière de sécurité alimentaire. C’est l’essentiel de ce qui ressort des résultats de l’enquête de Afrobaromètre menée auprès de 1200 citoyens au sujet de la pauvreté et du manque de nourriture au Bénin. Présentée par Richard Houéssou, chargé de programmes à Afrobaromètre, l’enquête révèle que la pauvreté vécue en termes de manque de nourriture, d’eau potable, de soins médicaux, de combustible pour la cuisson et d’argent, s’est accrue. Ainsi, plus les citoyens sont pauvres, plus ils sont enclins à désapprouver la performance du gouvernement en matière de sécurité alimentaire. L’indice de pauvreté vécue indique que la proportion de ceux qui sont très pauvres ou indigents a augmenté de 19% en 2011 à 27 % en 2016. L’autre sujet qui a fait objet également de cette septième série d’enquête Afrobaromètre au Bénin est relatif à la question des changements climatiques. A ce niveau, les statistiques stipulent que six Béninois sur 10 pensent que les activités humaines telles que les combustibles et autres activités qui polluent l’atmosphère sont à la base des changements climatiques. Pour la grande majorité de la population béninoise, ces changements climatiques ont détérioré la vie au Bénin et affaibli la production agricole au cours de la décennie écoulée. La vulgarisation de ces données, explique Cyrille Honagbodé, chercheur à l’Institut de Recherche Empirique en Economie Politique (IREEP), est utile en ce sens qu’elle permet d’apporter des réponses précises en faveur des groupes les plus vulnérables à la sécurité alimentaire. Les dirigeants actuels sont appelés à s’en approprier pour une meilleure définition des stratégies mises en place pour lutter contre la faim et la pauvreté au Bénin. Pour information, Afrobaromètre est un réseau de recherche panafricain et non-partisan qui mène des enquêtes d’opinion publique sur la démocratie, la gouvernance, les conditions économiques et les questions connexes en Afrique. L’équipe d’Afrobaromètre au Bénin est dirigée par l’Institut de Recherche Empirique en Economie Politique.

Edouard KATCHIKPE

Situation précaire des enseignants contractuels de la promotion 2008 : L’Intersyndicale des ACE du Secondaire tire la sonnette d’alarme
Prev Post Situation précaire des enseignants contractuels de la promotion 2008 : L’Intersyndicale des ACE du Secondaire tire la sonnette d’alarme
Enseignement des langues étrangères dans le sous-secteur secondaire : Le déluge se poursuit, faute de dispositifs d’encadrement
Next Post Enseignement des langues étrangères dans le sous-secteur secondaire : Le déluge se poursuit, faute de dispositifs d’encadrement

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *