Sénégal : Vers l’introduction des valeurs de la paix dans les programmes scolaires

  • 0
  • 85 views

A Dakar au Sénégal, il est impérieux que les tout-petits soient éduqués aux valeurs de la paix dans un contexte de violences et de conflits à travers le monde. C’est l’idée véhiculée par la directrice générale de l’Agence Nationale de la Petite Enfance et de la Case des Tout-Petits (ANPECTP) de Dakar, Maimouna Cissokho Khouma. Lors du lancement de la 17e édition de la semaine nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits, elle a fait savoir qu’il urge de mener des réflexions afin que les valeurs de la paix puissent être intégrées aux  programmes d’études. « Vu le contexte au niveau national et international, les images de violences, de conflits, de crises relayées par les médias font qu’aujourd’hui, il urge de réfléchir autour d’un programme qui va nous permettre d’inculquer très tôt aux tout-petits, les valeurs de la paix », a dit la directrice.

A travers cette 17e édition placée sur  le thème « l’éducation à la paix dès la petite enfance », l’ANPECTP entend continuer la réflexion autour de l’éducation aux valeurs et promouvoir l’éducation à la paix au cours de cette semaine. Laquelle a pour objectif de sensibiliser les différents acteurs sur l’importance de l’éducation à la paix dès la petite enfance, de développer des stratégies pour l’éducation à la paix dans le sous-secteur de la petite enfance et d’imprégner les tout-petits des valeurs de la paix.

La ministre de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’enfance, Fatou Diané, applaudit cette suggestion et laisse entendre que « L’éducation à la paix demeure une responsabilité collective dans laquelle les communautés et l’école doivent agir en complémentarité, en parfaite coopération et dans un esprit de co-responsabilité.» Ainsi, la semaine de la petite enfance, révèle-t-elle, « se veut un moment privilégié pour revisiter l’ensemble des défis du sous-secteur, notamment le relèvement du taux brut de préscolarisation, le renforcement de la qualité d’intervention et l’implication active des communautés dans le pilotage des structures de développement intégré de la petite enfance. »

                                                                                          Estelle DJIGRI

MESTFP : De nouveaux conseillers techniques nommés
Prev Post MESTFP : De nouveaux conseillers techniques nommés
Pour diffamation et dénonciation calomnieuse : L’ODEM condamne les quotidiens ‘‘ L’Enquêteur’’ et ‘‘Le Pays Emergent’’
Next Post Pour diffamation et dénonciation calomnieuse : L’ODEM condamne les quotidiens ‘‘ L’Enquêteur’’ et ‘‘Le Pays Emergent’’

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *