Sous-secteur des Enseignements Maternel et Primaire : 342 candidats à l’assaut du CEAP et du CAP dans le Littoral

  • 0
  • 38 views

Dans une atmosphère plus ou moins sereine et détendue, les candidats à l’examen du Certificat Elémentaire d’Aptitude Pédagogique (CEAP) et ceux du Certificat d’Aptitude Pédagogique (CAP) des écoles maternelles et primaires ont planché dans la pédagogie générale, la pédagogie appliquée, la psychologie et la santé de l’enfant. C’était le samedi 27 août 2016 au Complexe Scolaire Gbégamey-Sud en présence du Directeur Départementale des Enseignements Maternel et Primaire.

Déjà à 8heures, les candidats aux différents examens professionnels se sont installés dans les 12 salles de composition retenues pour l’examen. Au total, ils sont 379 candidats à s’inscrire pour se faire évaluer dans les matières comme la pédagogie générale, la pédagogie appliquée, la psychologie et la santé de l’enfant. Pour Coffi kpinkoun, directeur départemental des Enseignements Maternel et Primaire « … s’ils se sont présentés et ils sont en salles aujourd’hui, cela veut dire qu’ils remplissent les conditions pour composer. Donc, ce sont des gens qui sont pratiquement dans le circuit depuis longtemps parce qu’aujourd’hui, nous composons dans le CAP et également pour le CEAP. Ceux qui composent, ce sont des gens qui ont déjà fait leur CEAP et s’ils sont là aujourd’hui, c’est pour boucler au niveau du cycle primaire », a expliqué Coffi kpinkoun, le Ddemp Atlantique-Littoral. Aussi, a-t-il rappelé les difficultés rencontrées au cours de l’accueil et de l’installation des candidats. Lesquelles difficultés qu’il qualifie de « traditionnelles » avant d’illustrer celles relatives à la lourdeur administrative se rapportant dans le cas d’espèce, à l’établissement et à la délivrance de la pièce d’identité nationale : «…établir une carte d’identité nationale ne doit pas quand même faire beaucoup de jours. Nous avons des candidats, qui, aujourd’hui, se sont présentés avec des récépissés et qui prouvent que leurs pièces d’identités est en cours d’établissement », renseigne-t-il. Ella Gbèhingan, une candidate exclue pour défaut de carte d’identité nationale se confie : « je me suis munie de ma carte Lépi, mais ils ont refusé. Mon mari est à pieds d’œuvre pour me retirer la carte chez le CA. On l’a appelé et il a dit qu’il ne détient pas la clé du secrétariat », a expliqué toute déçue, Ella Gbèhingan. Selon Apollinaire Badotodé, un des candidats rencontré dans la cour à l’issue des compositions, « les sujets soumis à notre réflexion, sont abordables dans l’ensemble, s’agissant de la première partie de notre composition ». Il est à souligner qu’ils sont 144 candidats au CEAP pour les Enseignements Maternel et Primaire et 236 candidats au CAP Maternel et Primaire pour 39 cas d’absences dont 32 garçons et 07 filles. Avec les candidats présents qui sont au nombre de 342 dont 251 garçons et 89 filles, la composition a été lancée à 8h 33minutes en présence du directeur départemental des Enseignements Maternel et Primaire de l’Atlantique et du Littoral. Les épreuves ont été ventilées sur la seule journée de ce même samedi.

Enock GUIDJIME (Stg)

Visite d’échanges du ministre Lucien Kokou aux acteurs de l’Alphabétisation : Les opérateurs privés du RENOPAL dotés de fonds documentaires
Prev Post Visite d’échanges du ministre Lucien Kokou aux acteurs de l’Alphabétisation : Les opérateurs privés du RENOPAL dotés de fonds documentaires
Université d’Abomey-Calavi : Après la crise, enfin le dégel
Next Post Université d’Abomey-Calavi : Après la crise, enfin le dégel

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *