Spectacle de l’oralité à l’espace culturel ‘‘Le Centre’’ : Les enfants sensibilisés sur des valeurs de bonne conduite en société

  • 0
  • 274 views

Un homme s’amène devant ses invités pour leur raconter une histoire qui émane de son amoureuse mexicaine. D’origine canadienne, le conteur Jérôme Berube sillonne le monde pour raconter des histoires qui se sont déroulées il y a 1 000 années-lumière. Les enfants tendent grandement les oreilles et c’est parti pour la découverte de l’histoire d’un homme qui, sentant sa mort s’approcher, décide de partager son héritage qui n’est rien d’autre qu’un œuf à ses deux enfants. Le conte roule à l’espace culturel « Le Centre », le samedi 9 décembre 2023, dans le cadre de la 9e édition des Rencontres Internationales des Arts de l’Oralité (RIAO). La biennale du conte et de la diversité culturelle est venue poser ses valises dans l’espace culturel pour non seulement égayer les enfants, mais surtout les sensibiliser sur des valeurs de bonne conduite en société. Ceci, avec le concourt des conteurs venus du Bénin, du Togo, de la Martinique et du Canada. De nationalité béninoise, la conteuse Armelle Nagoba a apporté une connaissance de plus à l’assistance sur les raisons qui expliquent la course poursuite de l’épervier derrière les poussins, grâce à son conte portant sur l’histoire de l’épervier et du guérisseur traditionnel. Quant au conteur béninois Fayçal Dramane, il a effectué le déplacement du septentrion vers le méridien pour venir passer un message. « Les enfants, soyez toujours unis parce que c’est l’union qui fait la force. Si vous êtes unis, on va vous craindre et vous irez très loin », a-t-il adressé au public avant de laisser ses compagnons de scène. Trois marionnettes se mettent en prestation sous l’admiration et même l’implication des enfants. Comme quoi, le conte n’était pas la seule expression artistique déroulée au cours de cette soirée culturelle, il y a aussi la danse et surtout la musique. La dimension musicale du spectacle a été animée par Jessica Paradis du Canada. Munie de son instrument de musique (la Harpe), une découverte pour la quasi-majorité des spectateurs, la musicienne a exécuté deux chansons. Ce sont des compositions de Jessica Paradis qui associent les différentes cultures rencontrées durant son parcours du monde et des chansons traditionnelles scandinaves. Pour Eric Todan, directeur de l’espace culturel « Le centre », c’est un honneur d’abriter ce spectacle pour le bonheur des enfants. C’est une bonne initiative, martèle-t-il, dans la mesure où le concept culturel des RIAO et surtout la thématique de cette édition épouse les valeurs de l’espace culturel « Le Centre ». Ces valeurs ont pour noms la conservation, la documentation et la valorisation du patrimoine culturel matériel et immatériel du royaume de Danxomè à travers le Petit musée de la Récade. Pour précision, la 9e des RIAO se déroule cette année sous le thème « Révéler les marionnettes, valoriser les patrimoines, par les imaginaires et les traditions orales pour un développement humain et durable. » C’est une biennale qui propose un spectacle itinérant et met en scène contes, slams et musiques.

Edouard KATCHIKPE

Elaboration du Rapport National Volontaire 2023  : Des résolutions radieuses prises pour l’atteinte de l’ODD4
Prev Post Elaboration du Rapport National Volontaire 2023 : Des résolutions radieuses prises pour l’atteinte de l’ODD4
Pour l’insertion après leur formation en mécanique automobile : Les apprenants invités à la professionnalisation
Next Post Pour l’insertion après leur formation en mécanique automobile : Les apprenants invités à la professionnalisation

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *