Validation des Acquis de l’Expérience et certification professionnelle : Le Bénin capitalise deux documents de référence

  • 0
  • 91 views

L’UNESCO et le Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (MESTFP), à travers le programme CapED, ont réuni, du lundi 20 au jeudi 23 décembre 2021, à l’hôtel Princesse de Bohicon, les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du processus de développement de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) et de la création d’un cadre national de certification professionnelle au Bénin.

Objectif de l’atelier, procéder à la validation du document de référence du cadre national des certifications professionnelles du Bénin et du document de Validation des Acquis de l’Expérience ; deux documents stratégiques qui vont donc donner un tournant décisif au système éducatif béninois. Durant quatre (04) jours, les participants, composés de cadres du ministère et du secteur privé, ont affiné les deux (02) documents qui vont contribuer à la mise aux normes du système éducatif béninois. Au menu, plusieurs communications et interventions ont enrichi les débats, ce qui a permis aux participants de comprendre l’importance du document sur la VAE et celui du cadre national des certifications. Pour Martin Ouinsou, inspecteur au MESTFP, «la VAE est une troisième voie que nous proposons aux Béninois pour avoir une certification, un diplôme. Elle permettra de donner les mêmes chances à tout citoyen, de bénéficier du principe de l’apprentissage tout au long de la vie». Ainsi validés, le document de référence du cadre national des certifications professionnelles du Bénin et celui de la Validation des Acquis de l’Expérience, sont à présent prêts et seront soumis à la première autorité du Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, Kouaro Yves Chabi.

Impressions de quelques participants

Martin Gbodja Ouinssou, Inspecteur général pédagogique adjoint du MESTFP

«C’est une troisième voie que nous voulons proposer aux Béninois pour avoir une certification en dehors de la formation initiale»

«L’objectif de cet atelier est de stabiliser deux documents qui vont mettre notre système éducatif aux normes. Il s’agit de finaliser le document de référence du cadre national des certifications au Benin et le document relatif à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), puisque, aujourd’hui, c’est une troisième voie que nous voulons proposer aux Béninois pour avoir une certification en dehors de la formation initiale. Il sera possible aujourd’hui à un Béninois, si ce document est finalisé, d’emprunter cette troisième voie qui est la VAE. Cela permet aux Béninois de bénéficier du principe d’apprentissage tout au long de la vie. Dans un Etat sérieux aujourd’hui, il faut qu’on ait un répertoire de toutes les certifications que l’on donne. C’est dire qu’il faut réguler cela. Un système éducatif moderne doit avoir ces outils. Bientôt, nous allons passer à la phase de vulgarisation et d’expérimentation pour les améliorer avant leur adoption finale. Ce n’est pas un diplôme, mais une autre voie d’obtention de diplômes. Le professionnel qui exerce un métier depuis un certain nombre d’années peut avoir le même diplôme que celui qui a suivi une formation. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas aller à l’école pour suivre une formation.»

Mohamed Madougou, coordonnateur du programme CapED

«Nous avons fait un travail de mise en cohérence de ces différents éléments pour avoir un document cohérent»

«Cet atelier a permis d’apprécier les drafts du document de Validation des Acquis de l’Expérience et du document d’institution d’un cadre national de certification au Bénin. L’ensemble des outils qui vont consister à mettre en place la VAE, ont été stabilisés et validés. Ces outils ont fait appel à d’autres outils qu’on appelle les guides méthodologiques ou guides pour les acteurs. Chaque outil fait appel à un acteur spécifique, donc chaque guide est élaboré pour éclairer et accompagner ces actions. Dans le cadre de la VAE, lorsque vous prenez l’informateur, l’accompagnateur et le jury, ils ont leurs guides respectifs. Nous avons fait un travail de mise en cohérence de ces différents éléments pour avoir un document cohérent. Ainsi, nous avons ajouté certains points telle que la présentation du Bénin, car le document sera un document national et un glossaire pour la clarification conceptuelle de certains mots. Lorsque nous prenons le document d’institution d’un cadre national de certification au Bénin, celui-ci a bénéficié du même toilettage pour lui donner de l’allure afin qu’il soit compréhensible. Dans ce document, on a la présentation du Bénin, l’historique du cadre national de certification dans le monde et un cadre national de certification pour le Bénin, les principes directeurs qui peuvent gouverner un cadre national de certification, les démarches méthodologiques pour la mise en place d’un cadre national de certification, les différentes phases que comporte un cadre national de certification et les dispositifs institutionnels organiques. A cet atelier, nous avons eu une cartographie des parties prenantes qui sont venues apporter leurs contributions pour la consolidation des documents. »

Adam Boukari, chef du département Formation à la CCIB

«On peut partir aussi des expériences acquises dans le domaine dans lequel on est pour avoir un diplôme supérieur»

«Il y en a qui se sont donnés pour ambition de définir le cadre global de mise en œuvre de la VAE. La VAE est un programme qui permet de capitaliser les expériences que quelqu’un a, qu’il s’agisse d’un ouvrier, d’un menuisier, quelqu’un qui a le niveau BEPC. Il peut utiliser l’expérience qu’il a acquise pour avoir un diplôme plus élevé. Nous sommes en train de proposer une autre alternative que celle d’aller s’asseoir à l’école pour se faire former et avoir un diplôme. On peut partir aussi des expériences acquises dans le domaine dans lequel on est pour avoir un diplôme supérieur. Il faut aussi définir l’ensemble du répertoire national des certifications puisqu’il faut préciser quelles sont les différentes certifications qu’il y a, comment elles sont organisées et comment on peut y accéder. Nous, nous ne faisons que des propositions à soumettre aux autorités ministérielles, car la VAE est un document qui réunit plusieurs ministères sectoriels.»

Colloque scientifique ” 10 Janvier : et après ? ”: Des universitaires s’intéressent à la dimension cartésienne face à la réalité mantique du vodùn
Prev Post Colloque scientifique ” 10 Janvier : et après ? ”: Des universitaires s’intéressent à la dimension cartésienne face à la réalité mantique du vodùn
Bilan dans le sous-secteur du Supérieur en 2021  : Plusieurs réformes impactent la vie des universitaires
Next Post Bilan dans le sous-secteur du Supérieur en 2021 : Plusieurs réformes impactent la vie des universitaires

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *