Valorisation des bioressources et entrepreneuriat agricole : Le pôle Biovalor inauguré

  • 0
  • 45 views

«Pour le riz, il donne 3 à 4 tonnes à l’hectare. Mais les producteurs sont généralement à 2 ou 2.5 tonnes à l’hectare. Avec les nouvelles variétés de riz parfumé que nous sommes en train de mettre auprès des paysans avec la collaboration de l’INRAB, nous sommes à 7 tonnes, avec les pratiques agroécologiques que nous mettons en place ». C’est la réponse du professeur Enoch Achigan Dako, le directeur du GBioS, à une question du ministre des Petites, moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi, Modeste Kérékou, relative au rendement des semences logées à la banque de gènes CalaviGen. C’était à l’occasion de l’inauguration officielle du pôle Biovalor de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC), le jeudi 8 février 2024.
Comme eux, le professeur Eléonore yayi Ladékan, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique ; Gaston Dossouhoui, le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche ; l’équipe rectorale de l’UAC au complet ; Marc Vizy, l’ambassadeur de la France près le Bénin ; les délégations des institutions et universités françaises partenaires et d’autres invités de marque, ont vu et touché du doigt les équipements et les réalisations du projet Biovalor grâce aux visites effectuées au Halle de Technologie Alimentaire (HTA) et à l’unité de Génétique, Biotechnologie et Sciences des Semences (GBioS), construits à la Faculté des Sciences Agronomiques (FSA) de l’UAC, et sur le site de production et d’expérimentation de 10 hectares situé dans la commune de Zè. L’unité GBioS, un bâtiment à trois niveaux, comprend une plateforme de culture de tissus, une plateforme de biologie moléculaire et une banque de gènes (CalaviGen). Le HTA est, quant à lui, un bâtiment à un niveau qui accueille des équipements de transformation de certains produits agricoles et un espace d’incubation pour les étudiants porteurs de projets.
En procédant à l’inauguration de ce pôle Biovalor, le professeur Eléonore Yayi Ladékan a salué les efforts des différents acteurs qui ont fait de ce rêve, une réalité. Elle a aussi invité les étudiants au travail en leur demandant de faire un bon usage des divers équipements. Sur la même lancée, le ministre Modeste Kérékou a rappelé les efforts du gouvernement pour l’employabilité des jeunes. Il a marqué la disponibilité de son département ministériel à accompagner les actions du pôle Biovalor. Sur ce site de production, informe Gaston Dossouhoui, six cultures clés seront produites : l’ananas, l’anacarde, le riz, le karité, le fonio et le sisrè. « Ce pôle Biovalor est pensé pour servir d’interface et pour aiguiser les compétences expérimentales, pratiques et entrepreneuriales de nos jeunes apprenants », a informé le ministre.
Face à l’assistance, Marc Vizy a rappelé que Biovalor est l’un des projets sélectionnés dans le cadre des Partenariats avec l’Enseignement supérieur Africain (PEA). Le pôle Biovalor, ajoute l’ambassadeur, « a été pensé comme un cadre d’appui à la formation pratique des étudiants, de renforcement de capacité des professionnels, de soutien à la maturation de projets innovants et à la création d’entreprises ». Pour le professeur Félicien Avlessi, recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, ce domaine de 10 hectares, fruit de la collaboration fructueuse entre l’UAC et ses partenaires, « est bien plus qu’un simple lieu de production agricole. Il incarne notre engagement pour une éducation de qualité, une recherche axée sur le maillon technico-économique. Il représente un véritable levier pour l’entrepreneuriat dans le secteur agricole ».
Au nom du maire de la commune de Zè, Phillipe Houédénou, le 2e adjoint, a remercié les autorités à divers niveaux pour le choix porté sur Zè. Il n’a pas manqué de préciser les impacts positifs de ce projet sur l’économie locale. La cérémonie s’est achevée par la coupure officielle du ruban du site de production et d’expérimentation par les autorités.

Adjéi KPONON

Fête du printemps chinois au Bénin : La démonstration du dragon lance les festivités
Prev Post Fête du printemps chinois au Bénin : La démonstration du dragon lance les festivités
Sortie de la 4e promotion du CeSPO : 30 spécialistes des politiques publiques sur le marché
Next Post Sortie de la 4e promotion du CeSPO : 30 spécialistes des politiques publiques sur le marché

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *